En tant qu’ascètes, notre vie de prêtres exorcistes nous conduisent à  pratiquer l’imposition des mains, ce qui permet lors de la délivrance des brebis marquées par le sceau du malin,  de compléter le processus de guérison spirituelle .

Au sein de l’Eglise Catholique, l’imposition des mains est un geste par lequel est signifié le don de l’Esprit Saint pour la vie chrétienne. Jésus l’a souvent utilisé pour guérir (Luc 4,40) et les apôtres répétèrent ce geste sur l’ordre même du Seigneur Ressuscité (Matthieu 16,18).

Paroles de Jésus – Mc 16, 17-18 : « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris».

Le Mal a dit (Maladie)

Toute pathologie psychique ou physique qui s’installe dans le corps d’une personne est  dans la majeure partie des cas, un cri  de souffrance spirituelle de l’âme, de l’esprit et du corps entraînant des maladies diverses, comme la Tu meurs (tumeur) cancéreuse.

De façon évidente, l’imposition des mains – qui ne doit être en aucun cas assimilée à une pratique déviante tel que le magnétisme et pire encore le reiki… –  ne se substitue ni aux médecines légales ou auxiliaires, ni aux urgences relevant de soins intensifs, ni aux interventions chirurgicales.

Paroles de Jésus – Matthieu 8.5-13 :  Et comme il entrait dans Capernaüm, un centurion vint à lui, le suppliant,et disant, Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, atteint de paralysie, horriblement tourmenté. Et Jésus lui dit, J’irai, moi, et je le guérirai. Et le centurion répondit et dit, Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement une parole, et mon serviteur sera guéri ; car moi aussi, je suis un homme placé sous l’autorité d’autrui, ayant sous moi des soldats; et je dis à l’un, Va, et il va; et à un autre, Viens, et il vient; et à mon esclave, Fais cela, et il le fait. Et Jésus, l’ayant entendu, s’en étonna, et dit à ceux qui le suivaient, En vérité, je vous dis, je n’ai pas trouvé, même en Israël, une si grande foi. Et je vous dis que plusieurs viendront d’orient et d’occident, et s’assiéront avec Abraham et Isaac et Jacob dans le royaume des cieux ; mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres de dehors, là seront les pleurs et les grincements de dents. Et Jésus dit au centurion, Va, et qu’il te soit fait comme tu as cru; et à cette heure–là son serviteur fut guéri.

Les guérisons parfois spontanées après discernement éclairant l’âme égarée en réelle souffrance –   sont le résultat de l’humilité, de prières et la pleine confiance accordées à Dieu à travers Jésus qui disait aux hommes sous forme d’injonction ou de sentence :

« Qu’il te soit fait  selon le degré de ta foi. »  ou encore « Va, c’est ta foi qui t’a sauvée. »

Contacter la Mission  : France – (00.33)   0781.623.917

Note : Nos interventions ne remplacent pas un suivi médical.