Pour beaucoup de chrétiens dont prêtres catholiques romains (diocésains), le démon n’existe plus  :  il ne serait qu’un symbole ! Dès lors, ces derniers renvoient dans leur chaumière les pauvres âmes en grande souffrance, en leur priant notamment d’aller consulter un psychiatre !

Cette posture d’accueil des brebis totalement égarées pose question à elle seule, surtout de  nos jours lorsque l’on voit la quantité de jeunes et hélas d’adultes “endurcis” qui ont consentis à un moment donné de leur vie à ce que – Le Mal –  les visite et les domine, afin qu’ils s’adonnent de façon outrancière à différentes dépendances, compulsions, comme  : la drogue, la pornographie, les pratiques sexuelles déviantes,   les jeux vidéos, la pratique du spiritisme, de la sorcellerie (La saga Harry Potter ayant cautionnée et du coup banalisée cette pratique)…

Le Mal s’invite aussi malheureusement au sein de pauvres enfants innocents ayant fait l’objet d’attouchements / sévices sexuels par des pédophiles mariés ou célibataires vivant majoritairement dans le cocon familial.

Egalement d’autres personnes ou sectes  signent et évoquent ouvertement des pactes avec le démon “tranquillement” dans le but d’acquérir du pouvoir, des richesses, satisfaire leurs bas instincts ou alors causer du tort à autrui  par envie, orgueil, haine, vengeance… Ces invocations ou pactes  émanant eux-mêmes de possédés diaboliques par consentement (sorciers…), aboutissent à des phénomènes  pour la plupart passés inaperçus jusqu’au jour où… certaines personnes se posent les bonnes questions car elles se considèrent comme les cibles d’un mauvais sort permanent : leur vie est une série de disgrâces.

Par manque de foi chrétienne, aussi d’humilité, de sagesse, et de pratiques morales dévastatrices, certains hommes / femmes / jeunes deviennent prisonniers d’obsessions physiques ou psychiques voire dans les cas extrêmes possédés sans s’en rendre compte.

Le pire de tout est de constater que de pauvres âmes malheureuses n’ayant pu être entendues à temps par manque de discernement individuel et/ou familial tentent ou mettent fin à leurs jours.

Parfois, de bonnes âmes saintes s’étant mises du côté de Dieu sont elles-aussi persécutées, car les légions d’entités de bas astral et démoniaques se déchaînent contre ceux qui menacent le règne du malin.

Oui, la vie de chaque homme et la vie du monde restent un combat spirituel de grande ampleur.

Un mal d’origine diabolique même s’il n’est pas sérieux, se montre étrangement réfractaire à toute sorte de médicament courant. De nombreuses maladies dites psychiatriques sont répertoriées dans ce que l’on appelle le DSM 5 (ou le Manuel américain diagnostique et statistique des troubles mentaux), comme par exemple le trouble psychotique nommé schizophrénie, confondu dans certains cas avec la possession diabolique ! En revanche, certains maux gravissimes, voire mortels, s’atténuent mystérieusement jusqu’à disparaître totalement après une prière de libération ou un exorcisme.

Les manifestations d’entités du bas astral et/ou diaboliques se présentent généralement, de jour comme de nuit,  sous les formes de  :

  1. Souffrances physiques externes  : effleurements, attouchements, coups, brûlures, flagellation…
  2. Obsession  : attaques brutales, parfois continues, de pensées obsessionnelles pouvant aller jusqu’à l’absurde et dont la victime n’est pas en mesure de se débarrasser. Cette dernière vivant dans un état de prostration et de désespoir permanent pouvant la conduire au suicide.
  3. Vexation  : différents troubles ou de maladies plus ou moins graves se transformant en possession et entraînant une forme de perte de conscience, l’accomplissement d’actes ou de paroles inconcevables ou dépourvus de sens dans un état normal
  4. Possession simple ou multiple : tourments grave car l'(es) entité(s) s’empare(nt) – ponctuellement par va et vient –  du corps d’une personne qui devient sa « chose »
  5. Infestations diaboliques des maisons, objets et animaux

Cadre d’intervention :

En tant que prêtres exorcistes,  nous pouvons apporter un soutien moral, des réponses, effectuer un discernement sérieux et intervenir pour tous les cas d’influences d’entités de bas astral et/ou diaboliques.

Toute action spirituelle sera exécutée à la lumière de la puissance de l’Esprit Saint qui libère selon le degré de la foi chrétienne de l’intéressé(e).

Dans son infinité bonté, le Fils de Dieu est venu chercher les “malades” spirituels et non pas les “bien-portants” (Marc 2-17)

Notre ministère de la délivrance  vise  un triple objectif :

1. Discerner le mal (Origine/présence maléfique ou autre) 2. Soigner au sens spirituel 3. Libérer la victime d’une présence d’entité de bas astral ou de troubles maléfiques et cela par l’autorité spirituelle que Jésus a confié à son Eglise.

Dans ce processus, la personne concernée doit coopérer. Or, elle en est souvent empêchée. Elle a besoin d’être aidée car peu de personnes sont capables de comprendre cette situation.

Plusieurs séances peuvent s’avérer nécessaire dans le temps, car il est stupide de penser qu’un exorcisme ne peut se faire qu’en présence de signes de possession évidents ; il est aussi tout à fait injustifié de croire que ces signes se manifestent avant l’exorcisme alors qu’ils n’apparaissent, le plus souvent, que pendant ou à la fin d’un exorcisme, voire après toute une série d’exorcismes.

Les manifestations d’entités du bas astral et/ou démoniaques revêtent plusieurs facettes. Cela peut amener parfois à avoir recours plusieurs fois à des prières de libération, ou d’exorcismes.

Vous souhaitez nous présenter votre situation afin d’y voir un peu plus clair et prendre le chemin de la rédemption ?

Contactez la Mission au (00.33) 0781.623.917

 Note : Nos interventions ne remplacent pas un suivi médical.