“Le réseau Rampolla & l’éclipse de l’Eglise catholique ou les infiltrations de la maçonnerie ecclésiastique dans l’Eglise” de Henri Barbier aux éditions Saint Rémi.
– Préface de Pierre Hillard.
http://saint-remi.fr/fr/
– Disponible ici : https://bit.ly/2OvKfOF
– Lire un extrait : https://bit.ly/2PKHrSz

Ad Majorem Dei Gloriam !
Henri Barbier serait-il un lointain cousin de l’abbé Emmanuel Barbier qui écrivait en 1910 un livre intitulé Les infiltrations maçonniques dans l’Eglise (ndlr : catholique romaine) ? On retrouve en tout cas dans ce livre tout récemment sorti de presse signé Henri Barbier le même souci d’attirer l’attention sur les ennemis intérieurs de l’Eglise, ennemis redoutables et obstinés qui l’ont infiltrée pour tenter de la dénaturer.

Ce livre retrace à grands traits l’histoire de ce réseau maçonnique dont beaucoup ignoraient le nom jusque dans les années 1970 : le réseau Rampolla, du nom d’un cardinal félon, le Cardinal Rampolla del Tindaro, devenu serviteur de la Synagogue de Satan !

Pour bien comprendre la raison d’être de ce réseau, lié aux infiltrations maçonniques dans l’Eglise, à la crise consécutive au Concile Vatican II, à la démolition quasi réalisée de l’Eglise (la véritable Eglise Catholique étant éclipsée), cet ouvrage remonte dès les origines du Christianisme, alors combattu par les premières sectes gnostiques, pour arriver aux modernes destructeurs qui ne sont finalement que leurs lointains descendants.

Le réseau Rampolla de franc-maçonnerie ecclésiastique, si bien démasqué par Marc Winckler et dénoncé par le Padre Pio, ne constitue rien moins qu’une Contre-Eglise à l’intérieur de l’Eglise, éclipsant la véritable Eglise persécutée et reléguée aux Catacombes

Article de M. Pierre Hillard – 10.11.2018