LA SORCELLERIE EN ACCUSATION

TRIBUNAL CORRECTIONNEL. Le 21 mars 2018, la scène avait fait grand bruit sur les réseaux sociaux et sur les ondes d’une radio locale. Des habitants d’une résidence de Saint-Benoît voient une femme et ensuite un homme tenir un bébé par le bras par-dessus le balcon. Les gendarmes sont immédiatement prévenus. Lorsqu’ils arrivent sur place, ils aperçoivent une femme, MA.R se précipitant sur eux hurlant que son mari lui avait mis une puce électronique dans le bras et qu’il voulait la tuer.

Un homme, R.B descend peu après avec un bébé dans les bras. Il s’excuse et affirme que sa femme est ensorcelée. Lors de sa garde à vue, il explique effectivement que cela fait plusieurs jours que sa compagne ne dort plus car son père, grand sorcier malgache, lui jette des sorts pour la faire mourir. C’est suite à cela qu’elle a commencé à délirer, à prendre le bébé et à le suspendre dans le vide. Lors de sa garde à vue, la jeune femme est examinée par un expert qui conclut à l’abolition de son discernement. Une expertise confirmée par un second psychiatre.

Lire la suite ici >>>

Article :  site clicanoo.re – 27 06 2018

À propos de l'auteur: Sce Publication