IMITATION DE JESUS-CHRIST

Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, dit le Seigneur.

Ce sont les paroles du Christ. Par elles, il nous avertit que nous devons imiter sa vie, ses vertus, si nous voulons être remplis de la vraie lumière et délivrés de tout aveuglement du coeur. Que notre occupation principale soit donc de méditer la vie de Jésus-Christ.La doctrine du Christ surpasse toutes les doctrines des saints, et qui en aurait l’esprit trouverait la manne qui s’y cache. Mais qu’arrive-t-il ? Beaucoup entendent fréquemment l’Evangile, et sont peu remués parce qu’ils n’ont pas l’esprit du Christ.

Celui qui veut avoir une pleine et savoureuse intelligence des paroles du Christ, il faut qu’il s’applique à lui conformer toute sa vie. Que te sert de discuter profondément sur la Trinité, si tu manques d’humilité, par quoi tu déplais à la Trinité ? En vérité, les paroles profondes ne font pas le saint et le juste, mais une vie vertueuse rend cher à Dieu. J’aime mieux sentir la componction que d’en savoir la définition. Quand même tu saurais toute la Bible à la lettre et les dits de tous les philosophes, à quoi cela te servirait-il sans l’amour de Dieu et la grâce ?

Vanité des vanités, et tout est vanité, hormis aimer Dieu et ne servir que lui. Voici la suprême sagesse : par le mépris du monde tendre au royaume des cieux. Vanité donc de rechercher des richesses qui périront et de mettre son espérance en elles. Vanité de briguer les honneurs et de se pousser à une haute situation. Vanité de suivre les désirs de la chair et de désirer ce dont il faudra plus tard être sévèrement puni. Vanité de souhaiter une longue vie et d’avoir peu  souci d’une bonne vie. Vanité de ne penser qu’à la vie présente et de ne pas songer à ce qui lui fera suite. Vanité d’aimer ce qui passe avec tant de rapidité et de ne pas courir où la joie éternelle réside. Souviens-toi fréquemment de ce proverbe : l’oeil n’est pas rassasié de ce qu’il voit, ni l’oreille, remplie de ce qu’elle entend. Applique-toi donc à détacher ton coeur de l’amour des choses visibles et à te porter vers les invisibles. Car ceux qui suivent l’attrait de leurs sens souillent leur conscience et perdent la grâce de Dieu.

À propos de l'auteur: Sce Publication